Les différentes techniques

Le Touch For Health

Touch for Health, 14 tests de base

John Thie fait la rencontre de Goodheart et dans un souci de permettre à tous d'être en bonne santé facilement, il crée le TFH (touch for health) qui signifie la santé par le toucher.

Thie a pour principe que lorsque nous améliorons la tonicité d'un muscle, nous restaurons le courant d'énergie du méridien concerné et cela soulage l'organe qui fait partie du système. Il part du principe que tout stress a une conséquence sur le tonus musculaire et à fortiori sur notre santé.

Il prend en compte trois aspects de l'être humain. La triade de la santé symbolise un équilibre qui peut être perturbé par un problème structurel, un problème biochimique (nutrition, digestion...) ou un problème psychique ( traumatisme émotionnel, stress...).

On doit regarder la personne comme un tout.

Une personne en bonne santé est une personne équilibrée sur tous les plans, elle a une bonne énergie. Mais si elle est victime d'un choc émotionnel, de harcèlement, si elle mange mal... le stress engendré affaiblira la personne, lui créera des tensions (psychiques et corporelles) et affectera donc sa posture.

L'observation de la posture et le test musculaire sont les outils principaux du TFH. L'équilibre énergétique en est le but

 

L'éducation Kinesthésique

L'éducation Kinesthésique est une approche éducative qui se propose d'aider chacun à explorer sa manière d'apprendre et de se développer.

Elle vise au développement harmonieux du potentiel de la personne et à restaurer sa responsabilité d'épanouissement. Elle l'aide à prendre conscience de ce qu'elle fait et de la manière dont elle le fait.

Cette méthode par le mouvement améliore la coordination, la communication, la capacité à traiter les informations, à s'adapter, à retrouver la motivation, la compréhension, l'organisation dans l'apprentissage, de combiner la réflexion et l'action... Et tout cela en valorisant le potentiel de la personne, cela reste la clé.

L'éducation Kinesthésique s'est rendue compte qu'il y avait des modes d'apprentissage qui sont le repérage pour les notions nouvelles, non acquises, non comprises et non maîtrisées et l'automatique où les informations sont intégrées. Si on reste en repérage nous sommes en stress, nous n'avons pas compris le sens de l'expérience. Apprendre devient un effort , cela entraîne de la fatigue, la motivation et la confiance en soi diminuent. Tout ce qui est nouveau est stressant. La personne perd l'envie d'aller vers l'inconnu voire même en a peur. Le but de l'éducation Kinesthésique c'est de rétablir un apprentissage plus naturel et ce au travers de mouvements et exercices intégrant des découvertes relatives à l'optométrie et au développement moteur ainsi qu'une pratique manuelle, énergétique et émotionnelle.

 

Le Brain Gym

brain gym

Le Brain Gym est une branche de l'éducation Kinesthésique très répandue. Il a été créé par P. Dennison.

Cette méthode vise à développer les capacités d'apprentissage chez tous en utilisant des mouvements et exercices simples et ludiques.

Il se base sur le lien établit entre le mouvement et l'apprentissage (principe scientifiquement prouvé selon lequel construire tout nouvel apprentissage sur la base d'expériences motrices autrement dit construire de l'abstrait sur des opérations concrètes facilite l'apprentissage.

 

Le 3 concepts en 1

3 concepts en 1

C’est une approche qui tente de permettre à la personne de retrouver son unité dans son corps, son mental  et son esprit. Le 3 en 1 cherche à identifier et à résoudre les tensions énergétiques, psychiques et physiques pour résoudre les schémas répétitifs engendrés par un système de pensées, de croyances qui conditionne et inhibe nos perceptions et nos comportements.

Le but est de trouver les émotions du passé liées à notre difficulté car par voie de conséquence le passé a une influence sur notre présent, il nous construit. Il faut donc désamorcer les causes de nos souffrances du passé pour être libéré dans le présent.

Chacun détient sa solution, il suffit de faire prendre conscience à la personne de ses ressources et de lui permettre de les exploiter en résolvant ses schémas limitatifs issus de son passé. Le but est de réhabiliter la capacité de choix de la personne là où il ne semble plus y en avoir. Cette méthode s’axe beaucoup sur l’émotionnel.

 

Le test musculaire

Le test musculaire est l’outil de base du kinésiologue. Il est utilisé comme système de « biofeedback » pour identifier ce qui met en péril notre équilibre, mais aussi pour déterminer la correction la plus appropriée que le corps demande pour être équilibré.

Si le muscle est bien connecté au système énergétique, le bras garde sa position sans effort. S'il cède à la pression, il manifeste l'existence d'un blocage ou d'un stress qui affecte le système énergétique.

Nous connaissons tous les expressions "j'ai les jambes en coton" , "j'ai les bras qui en tombent", "j'ai les jambes qui lâchent" que nous utilisons après un choc émotionnel (mauvaise nouvelle, accident, etc.). Elles sont toutes basées sur le même principe qui fait que le bras cède à la pression lors du test musculaire kinésiologique en présence d'un stresseur.